Offre d emploi sportConsulter offre d emploisport emploiEmploi et formationOffre d emploi - autre ressourcesemploi sport service

Interview de Bernard Hinault (partie 1)

Bernard Hinault

Bernard Hinault en quelques dates :
Coureur cycliste français (né à Yffiniac, dans les Côtes d’Armor en 1954)
Champion du monde sur route en 1980, il a notamment remporté cinq fois le Tour de France (1978,1979, 1981, 1982, 1985), trois fois le Tour d’Italie (1980, 1982, 1985), deux fois le Tour d’Espagne (1978, 1983), cinq fois le Grand Prix des Nations (1977, 1978, 1979, 1982, 1984). Il abandonna la compétition en 1986.

 

46- Peut-être même moins, au vu des progrès techniques ?

Oui et non. Il y a plus de monde, de médias autour, plus de motos, de voitures. Il faut faire attention à tout cela. Mais personne n’est à l’abri…


47- Quant à la polémique de voir se généraliser le port du casque ?

Le casque malheureusement ne protège pas de toutes les chutes. Je suis pour, car c’est l’image qu’il faut donner aux jeunes, dans la mesure où un jeune qui vous voit avec un casque, dira qu’il veut celui-là et le portera plus facilement. C’est une période un peu difficile pour les professionnels qui va durer encore cinq, six ans, mais tous ceux qui arriveront dans le futur, ne se poseront pas la question du casque.


48- Toutes ces avancées sur la technique, la technologie, la sécurité expliquent elles la raison pour laquelle vous collaborez avec MINIC 2000, une société de vélos et d’accessoires. Pouvez vous nous raconter la manière dont s’est passée la rencontre ?

Je supervise les vélos qui sont faits à mon nom de façon à ce qu’ils correspondent à mon image. Des vélos sérieux, sûrs, en qui les gens puissent avoir toute confiance.


49- Racontez nous cette rencontre avec monsieur Jeannot (directeur de Minic 2000) ?

Oh, ce n’est pas d’aujourd’hui. Cela fait 25 ans. Nous sommes très amis et lorsque j’ai arrêté la compétition, j’ai voulu faire une marque de vélo à mon nom et comme il était déjà dans la profession, c’est avec lui que j’ai eu envie de le faire.


50- Cela vous occupe beaucoup cette supervision ?

Non. Une à deux journées pour élaborer la gamme et c’est fini.


1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 11
<< Sommaire interview