Offre d emploi sportConsulter offre d emploisport emploiEmploi et formationOffre d emploi - autre ressourcesemploi sport service

Interview de Bernard Hinault (partie 1)

Bernard Hinault

Bernard Hinault en quelques dates :
Coureur cycliste français (né à Yffiniac, dans les Côtes d’Armor en 1954)
Champion du monde sur route en 1980, il a notamment remporté cinq fois le Tour de France (1978,1979, 1981, 1982, 1985), trois fois le Tour d’Italie (1980, 1982, 1985), deux fois le Tour d’Espagne (1978, 1983), cinq fois le Grand Prix des Nations (1977, 1978, 1979, 1982, 1984). Il abandonna la compétition en 1986.

 

26- On a en effet pu remarquer que ces trois dernières années, l’engouement avait été au rendez-vous. Pour éviter que le cyclisme ne s’enlise dans cette image, quels conseils donneriez-vous à cette nouvelle génération ?

De bien faire son métier et prouver que l’on peut faire du sport sans jamais rien prendre.
Il ne faut pas alimenter le feu, mais malheureusement, c’est comme dans tous les métiers, il y a toujours des véreux et on ne put rien faire contre ça.


27- Vous êtes vraiment sûr ?

Si, la seule solution, ce serait la suspension à vie. Quelqu’un qui gagne beaucoup d’argent et qui se verrait être mis en danger, réfléchirait sans doute.


28- Vous faites donc partie de ceux qui pensent qu’il y a trop d’argent mêlé au sport ? (sponsors…)

Non, il faut arrêter de dire que les sponsors interviennent sur les résultats. Il n’y a pas de pression sur les athlètes pour leur faire gagner telle ou telle course. Si c’était le cas, je pense qu’il y aurait plus de courses gagnées…


29- On va revenir sur votre parcours personnel. Onze ans de carrière, c’est à la fois beaucoup de souvenirs mais une carrière courte dans la vie active. Pourquoi avoir décidé d’arrêter en 1986 ?

J’avais décidé dès 1980, que six ans après j’arrêterai.
Vous aviez décidé. Vous prépariez déjà votre reconversion. C’est le problème de beaucoup d’athlètes de haut niveau qui ne savent pas prendre la décision d’arrêter.


30- Donc, en 1986, votre arrêt a surpris, excepté vous ? Expliquez-nous votre décision ?

Tout simplement, j’avais regardé deux champions Merckx et Anquetil et ces deux derniers avaient eu quelques difficultés pour finir. Ils avaient fini à 34 ans et je ne voulais pas faire la même chose. En fait, dès avant 80, j’avais réfléchi à ce que j’allais faire plus tard.


1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 11
<< Sommaire interview