Offre d emploi sportConsulter offre d emploisport emploiEmploi et formationOffre d emploi - autre ressourcesemploi sport service

Interview de Bernard Hinault (partie 1)

Bernard Hinault

Bernard Hinault en quelques dates :
Coureur cycliste français (né à Yffiniac, dans les Côtes d’Armor en 1954)
Champion du monde sur route en 1980, il a notamment remporté cinq fois le Tour de France (1978,1979, 1981, 1982, 1985), trois fois le Tour d’Italie (1980, 1982, 1985), deux fois le Tour d’Espagne (1978, 1983), cinq fois le Grand Prix des Nations (1977, 1978, 1979, 1982, 1984). Il abandonna la compétition en 1986.

 

16- Pourquoi ne pas en avoir fait profité le large public à travers un livre ?

J’ai écrit un livre sur la technique beaucoup plus simple à comprendre et qui s’adressait à tous les cyclistes amateurs, mais pas sur les méthodes d’entraînement.


17- Quel est votre avis sur l’avenir du cyclisme ?

Mon regard sur le cyclisme… Je crois que l’on a de bons jeunes mais qui n’ont pas de résultats et comme je ne suis pas à leur place, je ne l’explique pas…Si je l’étais, je saurais sûrement pourquoi, les résultats ne suivent pas mais je n’y suis pas.


18- Jeannie Longo évoquait les difficultés qu’ont les jeunes pour se faire entendre. Quel est votre avis ?

Je ne suis pas tout à fait d’accord, chacun a le droit de s’exprimer, ce ne sont pas des machines à pédaler.


19- Pourquoi, alors n’y a t’il plus de générations de cyclistes comme auparavant ?

C’est la génétique qui est comme cela, c’est tout. Il faut avoir des aptitudes pour faire du sport de haut niveau et si on ne les a pas, on a beau faire tout ce qu’il faut, on n’arrivera jamais au sommet.


20- Et vous ne croyez pas qu’aujourd’hui, il y a d’autres facteurs à mettre en ligne de compte ? Les nouvelles générations de coureurs sont confrontés à des problèmes comme le dopage que l’on évoquait pas il y a trente ans.

Ah non, ce n’est pas une question de dopage, je ne pense pas. C’est une question de mentalité, une envie de se battre qui est peut être moins forte, des salaires toujours plus gros sans rien faire, donc moins envie de se prouver les valeurs. Ce sont les problèmes de la jeunesse sportive actuelle.


1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 11
<< Sommaire interview