Offre d emploi sportConsulter offre d emploisport emploiEmploi et formationOffre d emploi - autre ressourcesemploi sport service

Monsieur Foot

Thierry Roland

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Thierry Roland n’a pas commenté que des matches de football. Son rire, sa voix sont connus de tous, mais son parcours de commentateur sportif l’est un petit peu moins. Retour sur la carrière d’un célèbre commentateur du ballon rond…

 

11- S-A : Au début de votre carrière journalistique, vous ne couvriez pas que le football mais d’autres sports comme la boxe, comment expliquez-vous votre arrivée dans le PAF footballistique ?

T.R : Je crois que, quand on commence, on fait ce que l’on nous demande de faire, et puis petit à petit, on prend de l’expérience, les années passent… Moi, je crois beaucoup, en ce qui concerne la télévision, que le maître-critère c’est la durée. Les gens qui font carrière, ce sont ceux qui restent. Regardez Drucker dans un genre, Patrick Poivre d’Arvor dans un autre, ce sont des types qui font ça depuis très très longtemps. Ça joue beaucoup, ça a une très grande importance.


12- S-A : Vous commentez votre premier match avec Jean-Michel Larqué en mars 1980. N’était-ce pas trop difficile de commenter un match avec un novice en matière de télévision ?

T.R : Non, parce que j’avais fait la connaissance de Jean-Michel lorsqu’il était joueur à Saint-Etienne. On avait eu de bons rapports, des rapports que l’on peut avoir de journaliste à joueur. Le temps avait un petit peu soudé des liens et lorsque Jean-Michel est arrivé dans ce métier, il a eu la grande sagesse de ne pas arriver en roulant des mécaniques comme certains auraient peut-être pu le faire, surtout avec le palmarès qui était le sien. Il a un des plus beau palmarès individuel du sport français dans le football qui est un sport collectif. Il aurait pu, mais au contraire… Je lui ai un peu expliqué comment ça marche, un peu comme un guide.


13- S-A : Vous rappelez-vous du premier match que vous avez commenté ensemble ? Avez-vous des difficultés à trouver vos marques ?

T.R : Pour les premiers matches on a un petit peu tâtonné. Mais ça s’est bien passé.


14- S-A : Pour tous les français, vous êtes le « Monsieur Foot », tout le monde associe votre nom à celui du football.

T.R : C’est parce que ça fait tellement longtemps que je suis à la télé, que toute une génération comme les jeunes qui ont 25-30 ans aujourd’hui, ils m’y ont toujours vu. Ça joue en ma faveur, évidemment.


15- S-A : Est-ce que vous pensiez atteindre un jour une pareille renommée ?

T.R : Non, pas du tout, je ne faisais pas ça pour ça. J’avais la chance de faire ce métier, de faire de ma passion mon métier, c’était pour moi le principal. Je me demandais, quand j’étais plus jeune, ce que j’allais faire et puis ça s’est fait comme ça. Je pense que j’ai eu énormément de chance, j’en suis parfaitement conscient.


1 1 2 3 4 5 5
<< Sommaire interview